• Infos transfert L1

    Kaboré à Marseille mercredi

    Le milieu de terrain international burkinabé de Libourne Saint-Seurin (L2), Charles Kaboré, sera à Marseille mercredi pour passer une visite médicale et finaliser son transfert. Kaboré, 19 ans, devrait s'engager dans la foulée pour l'OM, pour un contrat de longue durée, avec effet immédiat. Il s'agirait de la première recrue marseillaise du mercato.


    Milieu défensif, Kaboré pourrait proposer une alternative au Camerounais Modeste M'Bami lors de la prochaine CAN. Le partenariat établi entre Libourne et l'OM a favorisé la venue du joueur, qui était sollicité par d'autres clubs.

    RENNES / GUY LACOMBE :</sest>
    <seti>« Content d’être ici »</seti>
    <seda>

    <seup>« Content d’être ici »</seup>
    <seco></seco>









    Présenté à la presse mardi à la Piverdière, Guy Lacombe a endossé son nouveau costume d’entraîneur du Stade Rennais. Avec un seul objectif : redonner confiance à une équipe capable de faire de grandes choses. </sesl>

    <sebo>

    Frédéric de Saint-Sernin : « Le club progresse et se renforce à tous les niveaux, que ce soit sur le plan sportif ou le plan administratif. Quand il se produit une difficulté sportive, nous l’assumons avec sérénité. Avant samedi soir, nous savions que nous aurions une passe difficile sur le plan sportif. Depuis samedi, avec Pierre, nous sommes tombés sur le constat qu’il fallait trouver quelque chose pour retrouver la dynamique du début de saison. Après une nuit de réflexion, Pierre m’a proposé dimanche matin de recruter un entraîneur. Nous avons réfléchi au profil : on voulait un entraîneur expérimenté, en particulier en L1. Et puis nous tenions au fait que nous sommes un club où la formation est importante. De fait, nous voulions un technicien formateur. Pierre m’a donc proposé le nom de Guy Lacombe. Après une nouvelle nuit de réflexion, Pierre a téléphoné à Guy lundi matin.

    Pierre Dréossi : Je suis manager du Stade Rennais depuis juin 2002. En juin 2006, on a décidé de me confier la charge du terrain en plus de mon poste. On a changé le mode de fonctionnement de l’équipe avec à la clé une qualification en Coupe d’Europe en finissant quatrième, même si j’ai l’habitude de dire troisième (ndlr : il fait référence aux points récupérés par Toulouse sur tapis vert). Après les 24 points pris en douze matchs, ce qui est un parcours exceptionnel, l’équipe a en effet eu un trou d’air, lié a beaucoup de choses dont je connais les causes. Malgré tout, après la nouvelle défaite contre Caen, j’ai pris l’initiative de proposer une nouvelle organisation plus adaptée à la situation. Mon poste est manager général donc j’y retourne. J’ai proposé Guy Lacombe comme nouvelle entraîneur de l’équipe professionnel pour justement sortir de ce trou d’air et repartir sur de bonnes bases. Car je suis sûr qu’elle va repartir. En tant que manager général, j’ai pris la meilleure décision.


    Guy Lacombe, à quand remontent les contacts avec les dirigeants rennais ?
    En fait, la décision a été prise lundi. C’est vrai que dimanche, il y a eu beaucoup d’appels et de tractations autour de moi. Mais tous les gens qui m’ont appelé peuvent en témoigner, j’étais vraiment très étonné car je ne pensais pas du tout à cette décision. C’est vrai que Pierre Dréossi m’appelé lundi matin. Ça fait réfléchir un homme et je suis content d’être ici aujourd’hui.

    Après le PSG, vous allez retrouver un autre contexte délicat…
    De toute façon, je savais que le contexte de mon nouveau club ne serait pas évident.

    Avez-vous la même analyse que Pierre Dréossi qui parle d’un trou d’air et non d’une crise ?
    Pour avoir vu jouer le Stade Rennais en début de saison, on voyait une équipe sereine, confiante et bien dans sa tête. Maintenant, il faut analyser la situation et faire ce qu’il faut pour que cette équipe reprenne confiance et qu’elle soit performante. Car elle en a été capable.

    Qu’allez-vous pouvoir apporter à une équipe qui est dans le creux ?
    Pierre Dréossi me connaît bien. On a travaillé ensemble à Cannes et je connais sa façon de travailler. La mienne est peut-être différente avec d’autres mots, d’autres attitudes. Les joueurs vont peut-être réagir ou pas du tout : nul ne le sait. Il est évident que j’essaierai d’apporter ce que je sais faire.

    « On n’est pas Manchester United ou le Real Madrid »

    On vous dit dur et exigeant. Qu’en est-il ?
    Exigeant, oui ! C’est un métier où il faut l’être. C’est vrai que je ne suis pas un entraîneur.com comme on a pu le dire. Je suis proche de mes joueurs. Vous savez, dernièrement, il y a trois de mes anciens clubs qui m’ont demandé : c’est que j’ai dû bien bosser et que les joueurs m’ont apprécié. Au Stade Rennais, il y a du talent. Avec du travail, ça amènera logiquement les résultats du début de saison.

    Après votre triste expérience au PSG, vous vouliez prendre du recul. Le terrain vous a-t-il manqué ?
    Quand vous parlez de triste expérience… Monsieur Pinault aimerait bien avoir la triste expérience de gagner la Coupe de France. Après, il s’est passé des choses difficiles en effet. Mais j’ai laissé le club dans des conditions qui ne sont pas celles de maintenant.

    Pensez-vous que l’effectif a besoin de réajustements ?
    Je ne connais pas parfaitement l’effectif et je pense que Pierre Dréossi est mieux placé que moi pour parler de cela. On aura une réflexion sur les besoins. Mais après, comme partout en France, ce sont les finances qui décident de tout. Il faut être sérieux : on n’est pas Manchester United ou le Real Madrid.

    L1 / PSG :</sest>
    <seti>Cayzac et Le Guen restent</seti>
    <seda></seda>

    <seup>Cayzac et Le Guen restent</seup>
    <seco></seco>







    <sesl>S’exprimant lundi soir sur RTL, Alain Cayzac, le président du PSG, a annoncé qu’il n’avait pas l’intention de démissionner et que Paul Le Guen restait l’entraîneur du club de la capitale. Mais des décisions vont tout de même être prises. </sesl>

    <sebo>

    Désireux, samedi, après une nouvelle défaite au Parc des Princes, de prendre des décisions rapidement, Alain Cayzac a développé sa pensée lundi soir. Deux jours après le sixième revers de la saison à domicile (1-2 face à Toulouse), le président du PSG, qui s’exprimait dans le cadre de l’émission « Tirs au but » sur RTL, a surtout voulu éteindre l’incendie au sujet de Paul Le Guen, son entraîneur. « Paul Le Guen reste l'entraîneur du Paris Saint-Germain, a expliqué le dirigeant parisien. Paul Le Guen, c'est moi qui le nomme ou qui décide de m'en séparer. J'ai décidé de le garder. »

    Quid de son propre cas ? « En ce qui me concerne, j'ai des actionnaires qui peuvent décider de mon sort. Pour ma part, je ne veux pas démissionner car je pense que cela serait une attitude de fuyard. J'ai envie de rester au PSG. C'est un club que j'aime profondément et je n'ai pas envie de quitter le navire. J'ai suffisamment souffert l'année dernière pour l'abandonner aujourd'hui. C'est aux actionnaires de dire s'il faut du changement. J'ai l'impression que l'on souhaite me faire confiance. » Reste que le maintien de Cayzac devra être confirmé par Colony Capital, Butler Capital Partners et Morgan Stanley.

    Un effort au niveau du recrutement

    Alain Cayzac a également souhaité préciser la démarche qu’il veut mettre en place pour tenter de sortir le club de la capitale de l’ornière et d’une piteuse 18eme place de premier relégable. « Tout le monde s’étonne qu’on n’ait pas encore annoncé la révolution. Ce n’est pas ça ce que j’appelle ‘‘ aller vite ’’ (Ndlr : le président du PSG avait annoncé des décisions rapides samedi après la défaite contre Toulouse). Aller vite, c’est ne pas perdre une seconde de réflexion, c’est voir beaucoup de monde, c’est étudier tous les paramètres, mais ça ne veut pas dire rechercher à tout prix l’annonce spectaculaire. On fera des annonces quand on sera prêt ; elles seront spectaculaires ou pas. »

    Enfin, le président parisien a confirmé qu’un effort pourrait être fait sur les transferts lors du Mercato alors que les noms de Gouffran, Fred et Tiago circulent avec insistance : « On fera tout ce qui est en notre pouvoir, au niveau du recrutement notamment, pour que le club reste en Ligue 1 et remonte au classement. Je ne veux pas être un éternel optimiste. J'ai dit qu'il y avait une crise aiguë samedi, je ne vais pas aujourd'hui vous dire l'inverse mais il n'y a pas pour le moment de gros écarts entre le milieu de tableau et nous. Mais encore faut-il gagner au Parc des Princes... »

     

    Marseille : Lens veut Ziani

     

    Le milieu algérien de l'Olympique de Marseille, Karim Ziani, suscite toujours l'intérêt du Racing Club de Lens pour le prochain Mercato. Les dirigeants artésiens s'activent, en ce moment, pour finaliser l'arrivée de l'ex-Sochalien.


    Le Racing Club de Lens espèrerait le renfort de Karim Ziani (25 ans, Marseille) pour le mois de janvier. Jean-Pierre Papin serait particulièrement intéressé par le profil du milieu international algérien pour rééquilibrer son entrejeu. D'autres pistes sont explorées (Gourcuff, Mouloungui, Camus) mais Karim Ziani aurait les faveurs de « JPP ». Des négociations auraient actuellement lieu entre les deux clubs au sujet de l'ancien Sochalien.

    Dans l'autre sens, Kanga Akalé est toujours annoncé partant. L'international ivoirien a plusieurs pistes en France (Marseille, Toulouse) mais également à l'étranger (Betis Séville).

     

    Lorient : Genton veut rester


    Le défenseur du FC Lorient, Benjamin Genton, écarte l'idée d'un départ au prochain Mercato.
    Benjamin Genton, vous accueillez samedi la lanterne rouge, le FC Metz. Les trois points sont attendus…
    Ça ne va pas être un match facile à négocier. Avec leur position au classement, les Messins peuvent jouer libérés. Mais en obtenant une victoire, on arriverait à atteindre 27 points à la trêve, ce qui nous ferait une bonne première partie de saison.

    Quel bilan dressez-vous de cette première partie de saison ?
    Le bilan collectif est assez bon. En cas de victoire ce week-end, nous serions en avance sur nos temps de passage de l'année passé, ce qui serait extrêmement satisfaisant. A titre personnel, mon début de saison a été tronqué par une blessure au pied qui est très mal tombée. Puis il a été difficile de revenir dans un groupe déjà formé. Ma situation s'améliore ces derniers temps ou j'ai l'occasion de jouer quelques matchs. Je ferais donc le point au moins de juin avec les dirigeants car à 28 ans, je ne pourrais pas me contenter d'une troisième saison en jouant si peu.

    Un départ au Mercato est donc exclu ?
    Tout à fait. J'ai reconduit mon contrat de deux ans l'été dernier et je ne dispose de toute façon pas de bon de sortie. Je resterai donc au moins jusqu'à la fin de la saison. Je ne souhaite pour l'instant qu'une chose : c'est qu'on se maintienne en L1. On pourra alors discuter calmement de mon avenir avec mes dirigeants.

    Caen : Gouffran pas encore parisien

    Caen : Gouffran pas encore parisien


    Dans une interview publiée sur le site de Caen (www.smcaen.fr), Yoan Gouffran n'exclut pas de rester six mois de plus en Normandie.


    Alors que de nombreux médias l'annoncent au PSG depuis plusieurs semaines, Yoan Gouffran a confié qu'il pourrait rester à Caen pendant six mois de plus. « Ca me tient à cœur de réussir avec Caen. Ce club m'a beaucoup aidé. Je suis attaché à ce maillot. » Lorsque le journaliste lui demande s'il pourrait rester plus longtemps que prévu, le joueur reste énigmatique et répond : « Pourquoi pas. »

     

    Strasbourg : Portsmouth veut Bellaïd

     

    Le défenseur central du Racing Club de Strasbourg, Habib Bellaïd, intéresserait fortement Portsmouth.


    Selon le quotidien anglais Daily Mirror, Portsmouth serait disposé à offrir près de trois millions d'euros pour s'attacher les services de Habib Bellaïd (21 ans, Strasbourg) au Mercato. Sous contrat jusqu'en 2010, le défenseur alsacien, qui figure également sur les tablettes de quelques grosses écuries européennes (Real Madrid, AS Rome, Ajax Amsterdam, FC Porto), est, néanmoins, considéré intransférable par Philippe Ginestet, le président strasbourgeois.

    En cas d'échec des négociations, Portsmouth songerait également à Younes Kaboul (21 ans, Tottenham) pour muscler son secteur défensif. Ce dernier n'aurait pas les faveurs de Juande Ramos.

     

    Nice : Lloris veut rester
    Dans une interview accordée à Nice-Matin, Hugo Lloris a fait part de son désir de rester à Nice au moins jusqu'à la fin de saison.
    Hugo Lloris sera niçois jusqu'à la fin de la saison. Il l'a confié à un journaliste qui lui demandait s'il allait partir à Bordeaux lors du prochain mercato. « Je ne suis pas au courant, je n'ai pas de contact. Je ne vais pas quitter le club au milieu d'une saison. Après, on verra. Je suis sous contrat jusqu'en juin 2009. J'ai d'abord un devoir de performances. Ensuite, on fera un bilan. »

    Caen : Jemaa veut partir

    Dans un entretien accordé à Ouest-France, Issam Jemaa confie qu'il veut quitter Caen.

    Issam Jemaa n'est pas content. L'attaquant caennais considère qu'on ne lui offre pas la possibilité de s'exprimer en Normandie : « Dans ma tête, je me sens parti. J'ai l'impression de ne servir à rien. Je veux partir. » Prêté par le RC Lens au stade Malherbe, le Tunisien ne serait pas contre un retour dans le nord : « On verra. Mon agent s'occupe du dossier. Il n'est pas impossible que je retourne au RC Lens.  » En attendant, Jemaa partira le 27 décembre avec sa sélection pour préparer la CAN.

    Saint-Etienne : Valenciennes piste Guarin
    Le milieu international colombien de l'AS Saint-Etienne, Fredy Guarin, plairait beaucoup à Antoine Kombouaré, le coach de Valenciennes.
    Selon le Progrès, Valenciennes, via Antoine Kombouaré, songerait à Fredy Guarin (21 ans, Saint-Etienne) pour le Mercato. Le milieu colombien correspondrait parfaitement au profil recherché par l'entraîneur nordiste pour muscler son entrejeu. Sous contrat jusqu'en 2011, Fredy Guarin peine à se frayer un chemin dans le onze type de Laurent Roussey. Ce dernier lui préfère régulièrement Blaise Matuidi, Loïc Perrin et autres Christophe Landrin. Des clubs espagnols seraient sur la piste de l'ancien joueur de Boca Juniors.

    Le milieu international sénégalais du FC Metz, Dino Djiba, intéresserait Le Havre.


    Actuellement à l'essai à Wolverhampton (L2 anglaise), qui teste également le Strasbourgeois Ahmed Kantari, Dino Djiba (22 ans, Metz) ne laisserait pas insensible Le Havre. L'international sénégalais aurait également une touche concrète avec une formation de Ligue 1.

    La semaine passée, Dino Djiba avait effectué un essai jugé « intéressant » aux Blackburn Rovers.

    ASM Oran : Caen piste Boumechra ?

    Rédaction Football365 - jeudi 20 décembre 2007 - 15h36

    Le Stade Malherbe de Caen aurait des vues sur le milieu offensif de l'ASM Oran (L2 algérienne), Salim Boumechra.


    Convoité par plusieurs grosses algériennes, dont le MC Alger, Salim Boumechr, âgé de vingt-quatre ans, figurerait également sur les tablettes du Stade Malherbe de Caen. Les recruteurs normands suivraient le milieu offensif de l'ASM Oran (L2 algérienne), auteur de neuf buts en dix-sept matches de championnat cette saison, pour le futur.

    Marseille : Kaboré, c'est officiel

    Marseille : Kaboré, c'est officiel

     

    Charles Kaboré, le jeune milieu défensif burkinabé de Libourne Saint-Seurin (L2), s'est engagé jusqu'en juin 2011 avec Marseille.


    Charles Kaboré, le jeune milieu défensif burkinabé de Libourne Saint-Seurin (L2), a été présenté officiellement ce jeudi. Agé de 19 ans, il a signé jusqu'en juin 2011 avec Marseille. Il ne devait s'engager qu'un fin de saison mais l'OM a eu peur de le perdre selon José Anigo. En effet le joueur aurait été convoité par Barcelone, Chelsea, Tottenham, Arsenal, Bordeaux et Toulouse.

    PSG : Mendy au Celtic ?

    PSG : Mendy au Celtic ?


    Gordon Strachan, le manager du Celtic Glasgow, a deux noms en tête pour renforcer sa défense dès le Mercato hivernal : l'Allemand Andreas Hinkel du FC Séville mais surtout Bernard Mendy du PSG.


    Bernard Mendy, qui n'est plus titulaire au PSG, pourrait prendre la direction de l'Ecosse. En fin de contrat à la fin de la saison, le défenseur latéral a visité les installations du Celtic Glasgow  et la ville la semaine dernière selon la presse britannique. Un autre joueur intéresse également Gordon Strachan, le manager du club : l'Allemand Andreas Hinkel. Mais le joueur du FC Séville aimerait plutôt revenir en Allemagne.

    L1 / SAINT-ETIENNE : : Nilsson veut partir
    L1 / SAINT-ETIENNE :

    Nilsson veut partir

     

    Lasse Nilsson devrait quitter l’AS Saint-Etienne rapidement. L’attaquant international suédois ne supporte plus son rôle de doublure de luxe. Plusieurs clubs français (Lens, Auxerre, Lorient, Lille) se sont déclarés intéressés pour le récupérer.


    <script language=javascript> </script> <script language=javascript1.1 src="http://adserver.aol.fr/addyn|3.0|516|1289024|0|168|ADTECH;loc=100;target=_blank;key=key1+key2+key3+key4;grp=[group];misc=1198169904640"></script> <script language=JavaScript src="http://s0b.bluestreak.com/ix.e?jss&wmode=opaque&s=5823843&u=&n=169904835&cltk=http://adserver.aol.fr/adlink|516|1289024|0|168|AdId=1552580;BnId=4;itime=169904835;key=key1+key2+key3+key4;nodecode=yes;link=" type=text/javascript> </script> <script language=VBScript> on error resume next ShockMode = (IsObject(CreateObject("ShockwaveFlash.ShockwaveFlash.6")))</script>

    Alors que le Mercato se rapproche à grands pas, Lasse Nilsson est sorti de son mutisme, dans les colonnes du bihebdomadaire But! Saint-Etienne, pour évoquer son avenir à l’A.S.S.E. Malgré un contrat courant jusqu’en 2011, l’attaquant international suédois ne devrait pas s’éterniser dans le Forez. Il y a encore quelques mois, les Verts ont fait des pieds et des mains pour l’arracher à Heerenveen (et à la concurrence du Betis Séville) mais, depuis, Lasse Nilsson n’a jamais eu réellement l’opportunité de montrer l’étendu de son talent. Cantonné au banc des remplaçants, le Scandinave peut compter ses minutes passées sur les pelouses de Ligue 1 sur le doigt de la main (94 minutes en championnat).

    L’ancien buteur de Heerenveen a eu beau s’entretenir à maintes reprises avec Laurent Roussey, l’entraîneur stéphanois, rien n’y fait. Un départ semble inéluctable. « Mon vœu le plus cher serait de rester et jouer à Saint-Etienne, explique-t-il dans But! Saint-Etienne. Pour moi, c’est très important que les supporters stéphanois soient au courant de mon intention première. Malheureusement, ce n’est pas possible. Mon second vœu est d’aller ailleurs. Je vais essayer de partir lors du prochain Mercato, car je veux avoir une chance de participer au prochain championnat d’Europe des nations avec la Suède. Si je continue à jouer cinq ou dix minutes de temps en temps, je ne serai pas retenu. J’espère donc trouver une solution en janvier. »

    Lens, Nice, Lille et Auxerre le suivent

    Beaucoup de joueurs auraient déjà tapé du poing sur la table afin de crier à l’injustice (et mettre le souc dans le groupe) mais Lasse Nilsson préfère la jouer en toute discrétion. D’ailleurs, il veut rester philosophe dans la difficulté. « Tout va bien même si je ne vis pas la meilleure période de ma vie et de ma carrière de footballeur. L’entraîneur ne veut pas m’utiliser. Je fais avec. Rassurez-vous, je ne déteste pas la vie. » L’heure n’est pas aux regrets. «  Je n’ai jamais regretté ma décision. J’essaie toujours de me décider par rapport au feeling. Il a été très bon vis-à-vis de Saint-Etienne, du coach, de l’équipe de la ville et des supporters. Vraiment, je ne regrette rien. J’espère simplement que les six prochains mois seront meilleurs pour ma carrière. »

    Lasse Nilsson est, bel et bien, sur le départ mais l’attaquant stéphanois pourrait rester en France. « Des contacts ? Pour l’instant, je n’en ai pas vraiment. Je laisse mon manager gérer tout cela. Mais j’aimerais rester en France pour montrer ce que je vaux vraiment. Mieux, je dois rester en France, j’adore ce championnat. » Comme nous vous l’annoncions précédemment, le Racing Club est très intéressé par son profil. Jean-Pierre Papin le verrait bien remplacer Aruna Dindane durant la CAN (avant de les associer) mais encore faut-il que l’entraîneur artésien, marqué par les mauvais résultats du Racing, parvienne à se faire entendre par ses dirigeants. Nice, Lille et Auxerre seraient à l’affût.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :